Une peluche Grayou offerte à chaque nouveau-né mosellan !

Une vague de fraicheur bleue

La fête a bien eu lieu, hier soir au Stade Saint-Symphorien. Vainqueurs 2-1 de la Hongrie, les Bleus ont offert une première mi-temps de bonne facture au public lorrain qui n’a pas boudé son plaisir.
Partager cet article :
Une ola à Saint-Symphorien, cela s’est déjà
vu à plusieurs reprises même lors des saisons les plus ternes du
Club à la Croix de Lorraine. Mais celle-ci fut rarement, comme hier soir,
déclenchée alors que les vingt-deux acteurs n’en avaient
pas fini avec le premier acte ! Les 25 000 spectateurs présents récompensaient
par cette initiative chaleureuse un début de rencontre où les
Bleus ont déroulé, trouvant la faille par Cissé (7°)
puis Malouda (34°).

L’ombre de Pires

Bien sûr, l’ombre au tableau fut l’absence de Robert Pires.
Il était difficile, même pour ceux ne se passionnant pas pour le
ballon rond, de ne pas s’apercevoir que la rencontre avait lieu au domicile
du Gunner. Aux nombreuses banderoles de sympathie se mêlèrent chants
à la gloire de l’ex-numéro sept des Grenats et slogans plus
vigoureux à l’égard de Raymond Domenech. Ce fut bien là
l’unique point noir de la soirée.

Car à défaut de pouvoir se régaler des gestes de son fils
prodige, le peuple lorrain s’est trouvé une coqueluche pour la
soirée. Ou plutôt, celle-ci s’est déclarée
à grand renfort d’accélérations, dribbles et ouvertures
millimétrées. Pendant une heure, Vikash Dhorasoo leur a tout fait,
à ces pauvres Hongrois pour qui cela allait bien trop vite. Les hommes
de Matthäus durent même employer à plusieurs reprises la manière
forte pour freiner le lutin du Milan AC. Remplacé lors du second acte,
l’ancien Lyonnais a reçu les hommages qu’il méritait
au vue de sa prestation.

La rencontre baissait d’intensité au fil des minutes. On voyait
ainsi les Visiteurs sortir de leur réserve et les Bleus baisser le pied
physiquement. L’attaquant hongrois Kerekes en profitait pour réduire
le score. Un accroc qui n’a pas suffi à gâcher le plaisir
des spectateurs présents, tout à leur joie d’assister à
un match dans la décontraction et pour le seul plaisir des yeux. Privés
de fête à l’issue de l’ultime victoire des Grenats
face au Paris SG, les supporters messins ont pu célébré
la fin heureuse de leur saison. On entendit même des « merci Carlo
» sortir discrètement des travées de Saint-Symphorien. Bien
moins ironiques que ceux qui avaient accompagné les premières
heures de la Tribune Ouest…

Voir l'album-photos de la rencontre.


Crédits photos FC Metz / MikePi

A lire également

25fév2020

Boutique

La Boutique Officielle du FC Metz, située sur le parvis de la Tribune Nord du Stade Saint-Symphorien, sera exceptionnellement fermée ce jeuid matin...
Lire la suite

24fév2020

Actualités

La SASP FC Metz recherche actuellement le profil suivant en CDD temps plein : Un(e) infographiste : Voir l'offre Les candidatures pour cette offre ...
Lire la suite

Actualités

À l’occasion de la rencontre Metz - Lyon, disputée vendredi soir, le FC Metz et le collectif de supporter Génération Grenat s’associaient pour une...
Lire la suite