Réouverture de la Boutique Officielle !

Le leader pour commencer

A l’occasion de leur première sortie officielle en 2004, les Grenats accueillent le leader du championnat à Saint-Symphorien. Une sérieuse mise en jambe pour les hommes de Jean Fernandez qui s’apprêtent à aborder un mois de janvier périlleux.
Partager cet article :

Pour se remettre d’aplomb après les fêtes,
il y a sans doute mieux que la réception de cette équipe monégasque.
Fabuleuse machine à gagner depuis le début de la saison, les hommes
de Didier Deschamps paraissent très bien partis pour conquérir
un titre qu’ils avaient manqué de peu lors de l’exercice
précédent. Détonant vainqueur de la Corogne (8-3), on aurait
pu croire l’ASM bien plus absorbée par la coupe d’Europe
que par la vieille dame. Pourtant, après avoir plus ou moins laissé
tomber la coupe de la Ligue, l’armada du rocher sera bien présente
en Lorraine. Car il ne s’agit pas seulement de passer un tour, il faut
pour les rouges et blancs préparer une rencontre de championnat qui les
opposent à leurs dauphins Lyonnais la semaine suivante. C’est donc
l’équipe-type qu’alignera Didier Deschamps dans l’ambiance
hivernale de Saint-Symphorien…

Réchauffer l’atmosphère

Comment gérer pour les Messins ce contexte de vrai-faux
match de gala ? Depuis la reprise, Jean Fernandez voit avec bonheur son groupe
s’étoffer par les retours de blessures, mais il devra se passer
des services de beaucoup de beau monde ce dimanche. Les convalescents Pape Thiaw
et Stéphane Morisot ne sont pas encore assez solides, Kossi Agassa et
Tressor Moreno paient un retour tardif de vacances, tandis que Bruno Rodriguez
n’est pas encore qualifié. C’est une équipe fragile
que le technicien messin sera donc contraint d’aligner sur la pelouse
fraîchement déneigée et débâchée de
Saint-Symphorien. Le retour du capitaine Grégory Proment dans l’entre
jeu est le point positif de la soirée. En tous cas, même si cette
compétition n’est clairement pas un objectif pour le club à
la croix de lorraine, il n’est nullement question pour Fernandez de négliger
un tel match : « Il s’agit de la meilleure équipe de France.
Nous allons jouer cette rencontre à fond. C’est une très
bonne préparation pour la suite de la saison. »


Metz – Monaco

32èmes de finale de la Coupe de France

Dimanche 4 janvier 2004 à 18h

Stade Saint-Symphorien

Arbitre : Monsieur Duhamel

Les équipes :

Metz : Butelle – Allegro,
Marchal, Méniri, Borbiconi, Signorino – Leca, Proment, Frutos –
Maoulida, Jager

Monaco : Roma – Givet, Squillaci,
Rodriguez, Evra – Giully, Cissé, Bernardi, Rothen – Prso,
Morientes

A lire également

19mai2022

Album photos

À deux jours du déplacement au Parc des Princes, les Grenats ont une nouvelle fois foulé les pelouses. La séance du jour en images grâce à Vacomm...
Lire la suite

Web TV

19/05/2022 PSG - Metz, la conférence d'avant-match Toutes les vidéos
Lire la suite

Actualités

Ce jeud 19 mai à partir de 12h00, suivez en direct le point presse de Frédéric Antonetti, avant le déplacement au Paris Saint-Germain, à l'occasion...
Lire la suite