Réservez votre place pour Metz - Reims !

Saison 2000-2001 : Troyes-Metz

Cruel et rageant ! Saison 2000-2001, Troyes-Metz où l'un des meilleurs matches des Grenats à l'extérieur. Menés par deux fois, revenus chaque à la marque, ils bénéficiaient d'un penalty (repoussé) alors qu'ils étaient réduits à dix, pour s'incliner à la 89ème minute 3 buts à 2.
Partager cet article :

Pas de surprise tant à Metz qu’à Troyes puisque comme prévu les deux entraîneurs alignent de part et d’autre un dispositif classique avec une défense à trois. D’ailleurs le dispositif messin fonctionne plutôt bien en ce début de rencontre, puisque Philippe Gaillot et Pascal Pierre bloquent dans les couloirs Rothen et Djukic. Metz joue haut comme à Sedan, et les Aubois n’ont pas d’autre choix que de tenter des frappes lointaines, non cadrées ou trop molles (Ghezzi 2’ et 4’, Rothen 10’). Le match tarde à s’animer, les espaces sont réduits, il y a peu d’occasions franches de chaque côté. A Metz, Frédéric Meyrieu bien lancé à gauche par un ballon brossé de l’extérieur de Grégory Proment, pénètre à l’angle de la surface mais sa frappe n’inquiète pas le gardien troyen, Heurtebis (15’). La première véritable action dangereuse est à mettre à l’actif des locaux :une frappe tendue d’Hamed des 20 mètres permet à Sébastien Chabbert de se mettre en évidence en se couchant sur son flanc droit (22’). Malheureusement le portier messin ne sera pas aussi heureux quelques minutes plus tard, puisque sur une sortie hasardeuse à la limite de sa surface, il ne peut reprendre une tête en apparence anodine de Geoffray Toyes à la lutte avec Boutal aux 25 mètres. Ce dernier n’en demandait pas tant, et n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but vide, malgré le retour désespéré du portier grenat
(1-0,31’). Heureusement pour Metz, ce coup du sort sera de courte durée, puisque Gérald Baticle séché plein axe à l’entrée de la surface de réparation, c’est Frédéric Meyrieu qui officie au coup-franc et remet les deux équipes à égalité sur une splendide " louche " du gauche
(1-1, 33’). Metz appuie et met la pression, les Troyens révoltés par la blessure de Roy ( 37’ : fracture du péroné à la suite d’un contact de Gunter Van Handenhoven) réagissent avec virulence : semelle de Boutal sur Pascal Pierre, prise de judo de Meniri sur Christophe Bastien. Mais alors que l’on se dirige vers un retour aux vestiaires sur ce score de parité, Djukic sur un coup-franc de Rothen en retrait aux 25 mètres, trompe Sébastien Chabbert, bien malchanceux et impuissant, puisque le ballon est dévié au passage par Frédéric Meyrieu sorti du mur lors du tir troyen
(2-1,44').



Dès la reprise, nouveau coup de théâtre : un double une-deux Van Handenhoven-Jager mystifie la défense troyenne et le petit attaquant messin pique sa balle juste au dessus de Heurtebis
(2-2, 47’)! Tout est à refaire pour Troyes, les esprits s’échauffent, le jeu est haché, les cartons commencent à pleuvoir. Le match reste cependant animé et la balle circule d’un but à l’autre. Les supporters des deux camps donnent de la voix car le K.O. n’est pas loin, les espaces se créent et c’est une aubaine pour les attaquants. Jager très en forme ce soir réalise un bel amorti de la poitrine mais sur son centre Baticle est hors-jeu (63’). Mais pour les messins, le tournant de la rencontre va se jouer en l’espace de quelques minutes, mais ils ne le savent pas encore. Tout d’abord pour une faute de main banale en sautant à la réception d’un ballon en milieu de terrain Christophe Bastien écope d’un second carton jaune, synonyme d’expulsion (64’).Quelques minutes plus tard, Baticle dont le pied d’appui a été " emporté " dans la surface (68’), c’est le penalty indiscutable. Hélas mille fois hélas, Frédéric Meyrieu si présent ce soir trouve une main gauche ferme et assurée sur sa route, celle du portier troyen, tout heureux de sauver son équipe à deux doigts de l’agonie (69’).Le match est passionnant, les messins à 10 contre 11 continuent d’attaquer à l’image de Pascal Pierre dont la reprise passe à moins d’un mètre de la lucarne droite (71’).Les dix dernières minutes sont à présent troyenne, le jeune Alexandre Frutos remplace Philippe Gaillot sur le flanc gauche. Mais hormis un coup-franc de Didier Lang (86’) bien capté par Heurtebis, le match est à sens unique, tant les grenats sont exténués après tant d’efforts fournis. Ils tiennent bons et sont héroïques, jusqu’à cette maudite 89’ minute où à la suite d’un cafouillage " monstre " et après trois tentatives troyennes, Niang crucifie les derniers espoirs mosellans d’un tir qui passe au ras du poteau droit de Sébastien Chabbert !
(3-2,89') Cruel et rageant, une dernière tête de Gérald Baticle, à la suite d’un corner de Meyrieu côté droit, sauvée sur sa ligne par Heurtebis (92’) n’y changera rien.



3-2, le score est flatteur pour Troyes, certains joueurs messins sont à terre et il y a de quoi, Metz est passé à côté de quelque chose de grand ce soir. Un match fou mais au final une défaite et c’est le paradoxe, car malgré des qualités humaines et morales associées à un fond de jeu que l’on n’avait pas vu depuis longtemps en déplacement, les grenats disposent d’une journée de moins pour assurer leur maintien en D1. Metz, une nouvelle fois n’est pas récompensé de ses efforts !

Les équipes:



ES Troyes AC : Heurtebis - Hamed, Adam, Méniri, Jezierski - Monier (Saïfi, 79), Rothen, Roy (Thomas 37), Djukic - Ghazi (Niang, 79), Boutal



FC Metz : Chabbert - Pierre, Toyes, Proment, Régis - Bastien, Meyrieu, Gaillot (Frutos, 84), Van Handenhoven - Baticle, Jager (Lang, 68)

A lire également

18nov2019

Actualités

Ce lundi, les Grenats s'entraîneront dans l'après-midi. La séance du jour aura lieu à partir de 15h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

15nov2019

Actualités

Ce samedi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite

14nov2019

Actualités

Ce vendredi, les Grenats s'entraîneront dans la matinée. La séance du jour aura lieu à partir de 10h00 ! Par ailleurs, à tout moment, une séance d'...
Lire la suite